Poème 'Terre Soleil' de ATOS

Terre Soleil

ATOS

De ces jours gris à la nuit blanche
on trace nos marelles du tendre.
De l’arc en ciel à la terre tremble
on s’écrie à la craie des mots tellement immenses
qui n’arriveront jamais à nous caser.
On décoche tout
chaque jour pour tout recommencer.
On a plus vraiment soleil
quand on s’regarde en chien d’ pavés.
Des idées noires à nos grandes évidences
on entend la musique
on se dessine des deux manches.
C’est pas dimanche
c’est juste le visage du tendre
là où ça bat pour nous rappeler
qu’ ça sert jamais à rien de parader.
D’une pierre blanche qu’on se balance
dans une flaque pour noyer le silence,
on a pas forcément envie de gagner,
mais juste d’aller de la terre à l’envers
à en suivre ses deux pieds et puis s’ lâcher
et prendre le temps de bien se regarder.
Même ces jours gris à la nuit blanche
il faudra bien se les tracer
De l’arc ciel à toutes ces voies
pour qu’on arrête un peu de trembler
Devant ces mots tellement immenses qu’on ne retient pas
mais par où il faudrait bien, tous les jours, commencer.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS