Poème 'Le vent' de guillaumePrevel

Le vent

guillaumePrevel

Venu du fond de l’horizon
Il est souvent fruit de la morte saison

A pleins poumons comme un fou hurlant
Il file à travers les forêts noires comme une nuée de chats-huant

Renversant tel un damné surgit de l’enfer
Les vieilles croix rouillées des cimetières

Soulevant la brindille, la poussière
Couvrant de nuages froids le soleil et sa lumière

Le vent ! enfant des tourments et de la dévastation
Épuise son souffle en semant derrière lui la désolation

Puis, disparaît au fond de l’horizon
Là, où naît la morte saison.

17 Février 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS