Poème 'Tête de pion' de ATOS

Tête de pion

ATOS

Le chapeau vissé sur ma pauvre tête
Je te tire la langue comme le commun des mioches
Je ne sais plus où donner de la tête
Les poings serrés dans mes petites poches.
ça m’est sorti de la tête
Tête de nœud,
Tête de pioche.
Par dieu, j’ai perdu la tête,
ça ne pouvait pas être plus moche.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS