Poème 'Torque' de ATOS

Torque

ATOS

A l’animal du fleuve,
en vrille capitale,
sur l’arc d’un corps
à mon centre inversé,
et tes yeux sont des lianes
où se racinent des mots affolés.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS