Poème 'Variations sur le même sujet' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Variations sur le même sujet

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Pour tous ― elle excepté ― ma vie a son mystère :
Un amour éternel depuis longtemps conçu.
Mon cœur en débordait ; pourtant j’ai dû le taire :
Nul profane ici-bas n’en a jamais rien su.

À distance je vis, discret, inaperçu ;
On me croit en ce monde un passant solitaire ;
Mais j’eus plus que ma part de bonheur sur la terre
Nul ne saura jamais tout ce que j’ai reçu.

Jamais femme ne fut plus qu’elle douce et tendre ;
Je la suis en silence, et sans paraître entendre
Les murmures flatteurs soulevés sur ses pas.

Et, tandis que, dans l’ombre, à mon secret fidèle,
Je trace en mon émoi ces vers tout remplis d’elle.
Plusieurs s’étonneront, et ne comprendront pas.

(1888)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Arvers (le feuilleton)
    ---------------------------

    Fréchette est marchand de mystère,
    Ses modèles sont bien conçus :
    Et (je ne vais point vous le taire)
    Je pense l'avoir toujours su.

    Loin de passer inaperçu,
    Il brille comme un solitaire ;
    Rares les citoyens sur terre
    Qui mieux que lui seraient reçus !

    S'il veut qu'avec lui l'on soit tendre,
    Il lui suffit de faire entendre
    La lyre accompagnant ses pas.

    En devenant sa mie fidèle,
    La muse veut qu'il ait tout d'elle,
    Même ce qu'elle ne sait pas.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS