Poème 'Voltige' de ATOS

Voltige

ATOS

Sur la piste
en équilibre
éperdu dans un galop
Il tourne en sanglot.

En sangle,
le cheval marque le tempo.

Sous lui
Le sol est de sciure.
Sur lui
l’homme est en chemise.
Sous lui
le cheval est en eau.

Autour
La foule étouffe,
son crapaud .

Le cercle s’enflamme
la piste déchire les étoiles
l’homme lève ses deux bras
là haut
Le cheval cabre le dos.

L’homme jette son cri
La chemise lui arrache la peau.
Le cheval entraîne le ciel

le cuir écume l’orage
le cheval frappe et fracasse
Le fouet cravache et claque
le cheval s’écarte et clape
la foule tourne et retourne l’écheveau
les cuivres forcent le tempo

Sur la piste
en équilibre
perdus dans un sanglot
Ils tournent au grand galop

La sciure entre dans leur peau
Le cheval maîtrise sa rage
La foule vomit son crapaud.
les cuivres éclatent sur la piste

L’homme se cabre

sous lui
Le cheval se dresse
sous lui
l’homme se jette en ciseau

Les cuivres tombent dans l’ivresse

Il caresse
Sa tête contre
le cuir de sa peau
Sa tête
essuie tout ce sanglot.

Ils saluent et se redressent
En sangle,
Dans la sciure des étoiles
ils repartent au grand galop.

ATOS-Voltige - Pastel décembre 2012 - Astrid SHRIQUI GARAIN

ATOS-Voltige - Pastel décembre 2012 - Astrid SHRIQUI GARAIN

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS