Poème 'À l’éternel madame' de Tristan CORBIERE dans 'Les Amours jaunes'

À l’éternel madame

Tristan CORBIERE
Recueil : "Les Amours jaunes"

Mannequin idéal, tête-de-turc du leurre,
Éternel Féminin !… repasse tes fichus ;
Et viens sur mes genoux, quand je marquerai l’heure,
Me montrer comme on fait chez vous, anges déchus.

Sois pire, et fais pour nous la joie à la malheure,
Piaffe d’un pied léger dans les sentiers ardus.
Damne-toi, pure idole ! et ris ! et chante ! et pleure,
Amante ! Et meurs d’amour !… à nos moments perdus.

Fille de marbre ! en rut ! sois folâtre !… et pensive.
Maîtresse, chair de moi ! fais-toi vierge et lascive…
Féroce, sainte, et bête, en me cherchant un cœur…

Sois femelle de l’homme, et sers de Muse, ô femme,
Quand le poète brame en Ame, en Lame, en Flamme !
Puis – quand il ronflera — viens baiser ton Vainqueur !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Aimons la poésie, car ce n'est point un leurre,
    Même si quelques vers sont parfois mal fichus ;
    Elle nous réconforte et nous distrait à l'heure
    Où, las du quotidien, nous nous sentons déchus.

    Le rhapsode qu'un doute à son pupitre effleure
    (Car il s'est élancé par des chemins ardus),
    Il ne nous convient pas qu'il proteste ou qu'il pleure,
    Ni qu'il change son chant pour des cris éperdus.

    Qu'il suive lentement, de sa plume pensive,
    La lente progression ; que son âme passive
    Laisse venir les mots qui montent de son coeur ;

    Qu'il retrouve en esprit ce visage de femme
    Lui faisant désirer de brûler dans les flammes
    Et d'aller au combat qui n'a point de vainqueur.

  2. C'est merveilleux ce k'a ecrit Mr Tristan! Helas k'il n'est point vecu longtemps!

Rédiger un commentaire

Tristan CORBIERE

Portait de Tristan CORBIERE

Édouard-Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, né le 18 juillet 1845 au manoir de Coat-Congar à Morlaix (Finistère) et mort le 1er mars 1875 à Morlaix, est un poète français. Il est né de l’union d’Édouard Corbière et d’Angélique Aspasie Puyo que 33 ans séparent : à sa naissance, son père est âgé de... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto