Poème 'À Lucien' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

À Lucien

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Enfant de M. Chs Langelier.

Enfant, sous les langes de toile
Dont s’enveloppe ton sommeil,
Dis-nous, à ton premier réveil,
Le doux mystère qui te voile.

Dis, quelque chérubin vermeil
T’a-t-il apporté dans son voile ?
Es-tu le reflet d’une étoile ?
N’es-tu qu’un rayon de soleil ?

Et le petit que l’on adore,
De son regard que le ciel dore,
De son regard tendre et vainqueur,

Répond : ― Je suis l’être éphémère
Né du sourire de ma mère
Reflété dans un noble cœur.

(1884)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS