Poème 'À S. A. R. la marquise de Lorne' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

À S. A. R. la marquise de Lorne

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Dans ces temps reculés où les rois de la terre
Gagnaient sceptre et couronne au milieu des combats,
Ils menaient à loisir un peuple de soldats
Au bout de leur épée ou de leur cimeterre.

Les progrès a vaincu ces puissants potentats.
Aujourd’hui, dans la libre et loyale Angleterre,
Le glaive se confie aux mains d’un ministère :
La monarchie y règne et ne gouverne pas.

Pourtant, lorsqu’un bon vent vous guida vers nos rives,
Nous mîmes à vos pieds bien des prérogatives
Dont nous avions été si jaloux jusqu’ici ;

Notre respect vous fit plus grande qu’une reine ;
Car, par les dons du cœur doublement souveraine,
Vous régnez, ô princesse ! et gouvernez aussi !

(1884)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS