Poème 'A Saint-Amand' de CathyVole

A Saint-Amand

CathyVole

On se promène le long de l’Escaut
D’un pas un peu flamand, à Saint Amand
Des dizaines de vélos
Blinquants, peu souriants, croisent notre sentier
Il fait si beau

Main dans la main,
Le soleil nous foudroie;
L’Escaut, apaisé, dans son méandre scintille;
Silencieusement, intérieurement,
Je brille,
De joie, de toi.

Blottie
Comme un petit poussin
Dans le confort serein de ce dimanche d’automne,
Je suis ta main
Chaleureuse, amoureuse (es-tu certain?
Tu sais comme je crains, ombrageuse,
Le plus petit mouvement qui distendrait ce lien)

J’avance à ton côté
Au rythme lent de l’eau.
L’Escaut est large ici me dis tu…
Je suis tes mots dans le courant qui nous escorte
Dieu sait jusqu’où…

Au loin un cloché sonne
Echo d’humilité dans le temps suspendu
De ce tableau parfait

J’aimerais tout arrêter
Sur cet instant perlé
Le temps, l’eau, le courant
Qui doucement nous porte

Mais le jour décline
Nos ombres collées sont plus grandes que nous
Et ta main me fait signe d’un mouvement subtil
Qu’il nous faut retourner

Octobre 2016

Poème préféré des membres

nellia24 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Quel joli poème , de superbes images en jaillissent.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS