Poème 'Moment perdu' de CathyVole

Moment perdu

CathyVole

Entrecroisés dans ce fauteuil
Qui a supporté tous ses rôles
On pépie entre les temps seuls
A glander ce dimanche d’automne

C’est plaisant. On flâne, on s’épie
Discrètement, enfin moi, je lis
Mes pages et toi en même temps
Tes yeux qui cillent, tes pleins, tes blancs

Cet univers qui t’appartient
Et ta cheville qui me raconte
Que tu es l’entièreté du monde
Où je suis bien. Quand soudain

Sous tes doigts un message froisse
D’un plis le plaid qui en vit d’autres
Tu ris sans moi un monstre passe
Dans mon esprit devenu rauque

Les phrases se répètent sur ma page
Aigres ta voix, ton rire. Je rage
Pourquoi? Absolument pour rien
Si ce n’est que le tableau peint

En bleu par moi dans mon ima
Ginaire ne sait que faire de ce
Détail malheureux qui plombe
La parfaite mouvance des sphères

Où rien n’existe que nous deux
Involontaire et bien banal
Ce détail butte mon idéal
Comme les pets d’un pauvre gueux

Dans une tragédie classique
Ton smartphone n’est pas bucolique
Ni ma réplique ni les calculs
Qui sournois font que tout bascule

Ce beau moment pourtant parfait
Ne pouvait plus que s’affaisser
En me laissant le goût amer
De l’avoir vendu pour pas cher

novembre 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS