Poème 'À une rose' de Tristan CORBIERE dans 'Les Amours jaunes'

À une rose

Tristan CORBIERE
Recueil : "Les Amours jaunes"

Rose, rose-d’amour vannée,
Jamais fanée,
Le rouge-fin est ta couleur,
Ô fausse-fleur !

Feuille où pondent les journalistes
Un fait-divers,
Papier-Joseph, croquis d’artistes :
– Chiffres ou vers –

Cœur de parfum, montant arôme
Qui nous embaume…
Et ferait même avec succès,
Après décès ;

Grise l’amour de ton haleine,
Vapeur malsaine,
Vent de pastille-du-sérail,
Hanté par l’ail !

Ton épingle, épine-postiche,
Chaque nuit fiche
Le hanneton-d’or, ton amant…
Sensitive ouverte, arrosée
De fausses-perles de rosée,
En diamant !

Chaque jour palpite à la colle
De la corolle
Un papillon-coquelicot,
Pur calicot.

Rose-thé !… – Dans le grog, peut-être ! –
Tu dois renaître
Jaune, sous le fard du tampon,
Rose-pompon !

Vénus-Coton, née en pelote,
Un soir-matin,
Parmi l’écume… que culotte
Le clan rapin !

Rose-mousseuse, sur toi pousse
Souvent la mousse
De l’Aï….. Du BOCK plus souvent
– À 30 Cent.

– Un coup-de-soleil de la rampe !
Qui te retrempe ;
Un coup de pouce à ton grand air
Sur fil-de-fer !…

Va, gommeuse et gommée, ô rose
De couperose,
Fleurir les faux-cols et les cœurs,
Gilets vainqueurs !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Il n'est pas oublié, le parfum d'une rose
    Que j'ai cru respirer, m'endormant, l'autre soir.
    La suite du sonnet, l'écrire ici je n'ose
    Où tous les habitants du monde iront la voir.

    De soi-même on n'a deuil, pitié, ni désespoir.
    Pour profiter du jour, un vieillard se repose
    Sitôt que c'est possible, ou, tel un vieux miroir,
    Fait surgir des reflets dans ses vers et sa prose.

    L'hiver de notre vie ne va pas vers l'été.
    D'avoir été heureux (et nous l'avons été),
    C'est de quoi mitiger ce crépuscule sombre.

    Lisons donc de beaux vers dans ce restant de jour,
    Ils ne sont point gravés au marbre pour toujours,
    Ils sont comme la neige amoncelée dans l'ombre.

Rédiger un commentaire

Tristan CORBIERE

Portait de Tristan CORBIERE

Édouard-Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, né le 18 juillet 1845 au manoir de Coat-Congar à Morlaix (Finistère) et mort le 1er mars 1875 à Morlaix, est un poète français. Il est né de l’union d’Édouard Corbière et d’Angélique Aspasie Puyo que 33 ans séparent : à sa naissance, son père est âgé de... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto