Poème 'Automne' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Alcools'

Automne

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Alcools"

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son boeuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un coeur que l’on brise

Oh! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Poème préféré des membres

VVAL, ecnaida et Matamaure ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. L'automne fait mourir l'été,
    Puis l'hiver massacre l'automne.
    Il ne faut pas le regretter,
    Il ne faut point qu'on s'en étonne.

  2. INTRODUCTION

    Guillaume Apolinaire remarquable poete Français du xxème qui a su donner une vibrante poésie dans son oeuvre poetique institulée ALCOOL Publiee en 1913. Oeuvre dans laquelle il traite plusieurs problèmes telsque la modernité, l'amour...

  3. "Alcools" avec un "s".

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto