Poème 'Case d’Armons – Visée' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Calligrammes'

Case d’Armons – Visée

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Calligrammes"

A Madame René Berthier.
Chevaux couleur cerise limite des Zélandes
Des mitrailleuses d’or coassent les légendes
Je t’aime liberté qui veilles dans les hypogées
Harpe aux cordes d’argent ô pluie ô ma musique
L’invisible ennemi plaie d’argent au soleil
Et l’avenir secret que la fusée élucide
Entends nager le Mot poisson subtil
Les villes tour à tour deviennent des clefs
Le masque bleu comme met Dieu son ciel
Guerre paisible ascèse solitude métaphysique
Enfant aux mains coupées parmi les roses oriflammes

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. quand est-ce que ce poème a été écrit ?

  2. 1918

  3. publié dans le repère Calligrammes

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto