Poème 'C’est l’heure où l’océan' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > C’est l’heure où l’océan

C’est l’heure où l’océan

ATOS

C’est l’heure où l’océan, disciple animal d’écume, revient au domaine.
Les crêtes ébouriffées, il lape à grande goulée dans son écuelle de craie.
Depuis le jour, le rocher n’a pas quitté sa table.

La bête , brisée et trempée par la course de sa chasse,
vient se coucher au pied de son maître,
laissant sur la plage de nacre l’empreinte de ses marnes.

« Te revoilà » dit le maître à la bête.
Et la bête ne dit rien.
Elle penche vaguement sa grosse tête, et lèche la main de son maître.

« Demain je tacherai de ne point envoyer la Lune trop loin…
Aussi loin je te la jette, et trop loin tu la cherches. »

L’océan s’étire et s’endort.
Ses flancs sont comme les soufflets de la terre.
A sa table, le rocher, en le veillant un peu, le regardera toujours.
Les rideaux de la nuit se referment sur la confiance du domaine.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS