Poème 'Chanson' de Léon DIERX dans 'Les amants'

Chanson

Léon DIERX
Recueil : "Les amants"

Le ciel est loin ; les dieux sont sourds.
Mais nos âmes sont immortelles !
La terre s’ouvre ; où s’en vont-elles ?
Souffrirons-nous encor, toujours ?

L’amour est doux ; l’amour s’émousse.
Un serment, combien dure-t-il ?
Le coeur est faux, l’ennui, subtil.
Sur la tombe en paix croît la mousse !

La vie est courte et le jour long.
Mais nos âmes, que cherchent-elles ?
Ah ! leurs douleurs sont immortelles !
Et rien n’y fait, trou noir, ni plomb !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Léon DIERX

Portait de Léon DIERX

Léon Dierx, né à Saint-Denis de La Réunion le 31 mars 1838 et mort à Paris le 12 juin 1912, est un poète parnassien et peintre académique français. Léon Dierx naît dans la villa de Saint-Denis aujourd’hui appelée villa Déramond-Barre, que son grand-père a rachetée en 1830. Il y vit jusqu’en 1860, année de son... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto