Poème 'Concerto' de ATOS

Concerto

ATOS

Le monde n’est que musique!
Requiem ou tarentelle
D’opus en impromptus
Le monde n’est que musique !
Écoute le monde!
Il n’est que bruits, soupirs,
silences et cadences.
Tout se joue à chaque instant.
Dissonance ou harmonie
Qu’importe la durée
Qu’importe la portée
Ensemble, tout est accordé.
Nos vies sont partitions.
Si tu n’écoutes qu’un seul son
Tu n’entendras pas nos voix.
De la fuite au prélude
Écoute le monde!
Écoute le vibrer, rugir, gronder
Soupirer, s’alanguir, et s’envoler.
Écoute les hommes, le désert, les pierres,
la mer, et tout ce qui sera.
Écoute le cogner, crépiter, ruisseler,
Écoute nos légendes, nos contes,nos prières.
Écoute le bruit de nos pas,
Écoute nos colères, nos rires et notre effroi.
Écoute la force du vent, le bruit des chaînes,
Le souffle de la brume, le crissement de nos plumes,
Écoute le mouvement de nos mains
De celles qui donnent,
De celles qui prennent
De celles qui se serrent
De celles qui se cherchent
Accordons nous!
Approche-toi…
Écoute le monde
La mélodie des hommes
Le battement de nos cœurs
Le tempo de nos peurs
Écoute le monde!
C’est l’ensemble qui donne un sens.
Un seul chœur, une seule voix.
Écoute le monde
Et tu m’entendras.
J’écoute le monde
Alors parle-moi.

Extrait du recueil « Ynys Avallach »,
Les éditions du Littéraire – La bibliothèque de Babel
juin 2014 – ISBN-13 : 978-2919318223

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS