Poème 'Corbeaux' de guillaumePrevel dans 'Bestiaire sorcier'

Corbeaux

guillaumePrevel
Recueil : "Bestiaire sorcier"

Condamnés jadis par Dieu pour leurs mauvaises fréquentations
Originelles; d’un plumage blanc ils passèrent au noir
Rebutants le monde de leurs cris aigres et sans espoir
Belliqueux, ils annoncent le malheur de la perdition
Etranges oiseaux chassés du paradis dont ils touchent l’empire d’or
Adeptes des restes amers des affreux repas
Utilisés lors des fêtes de sabbat
Xylophages, ils raclent les cercueils de la demeure des morts.


7 octobre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ces sombres oiseaux, chargés d'un lourd patrimoine culturel que vous décrivez si bien, réussissent à activer l'imaginaire. Pour moi ils planent toujours dans les tableaux de Breughel... Votre poème fait écho à l'un des miens écrit il y a quelques temps déjà, que je poste aujourd'hui ...

  2. Merci sincèrement...je vais lire avec plaisir votre poème...

  3. Corneille de CathyVole?

  4. Oui, c'est bien ça.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS