Poème 'La petite birmane' de guillaumePrevel

La petite birmane

guillaumePrevel

La petite birmane aux rêves purs
Et innocents; chante doucement en caressant
L’onde claire du lac et s’en va entre les champs
De joncs flottants; où elle travaille dur

Et elle chante ses dix sept ans tendrement
En rêvant aux pagodes de Mandalay, la Ville
De son espoir interdit; oubliant sa vie sur son île
Qu’elle aime tellement depuis qu’elle est enfant

Et elle chante heureuse et triste sans verser de larmes
De sa petite voix cristaline mignonne et pleine de charme
Acceptant la doctrine de Bouddha et la fatalité de sa vie difficile

Tant elle est profondément et sincérement religieuse
La petite birmane attend sereine, sainte et pieuse
L’éternelle résurrection et sa prochaine existence.

23 juin 2013

Poème préféré des membres

wilson a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Faire entendre si fort les mots dans leur silence c louable.

  2. merci wilson pour votre commentaire
    bien à vous

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS