Poème 'J’ai pris les coups comme ils venaient' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > J’ai pris les coups comme ils venaient

J’ai pris les coups comme ils venaient

guillaumePrevel

J’ai pris les coups comme ils venaient
Les recevant violemment en pleine figure
J’ai pris ceux que la lâcheté rendent plus durs
Donnés dans le dos par de minables freluquets

J’ai encaissé sans broncher, en attendant l’heure
Où je pourrai rendre cent fois, mille fois
Le fruit de la couardise des sans foi ni loi
Qui m’avaient plongé dans la douleur

Le sang appelle le sang
Œil pour œil
Dent pour dent

Les cloportes se débinent
A présent qu’ils se trouvent à nus et découverts
Et que ma vengeance se devine!

19 juin 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS