Poème 'Danton' de Orange84

Danton

Orange84

L’homme aime à déployer sa voix tonitruante
Aux déroutants accents et ses mots de stentor,
Tel un tribun moderne, un bel imperator,
Porté par la rigueur mais que le génie hante.

L’orateur et les mots que sa faconde invente
Domptent une assemblée où, tel un matador,
Il se plaît à rugir et le bouillant ténor
Séduit tout le public d’une époque mutante.

Mais les amis d’hier, soudain tournent le dos
À l’ancien compagnon pour de nouveaux crédos ;
Le vent vient de souffler et se transforme en haine.

La Révolution renie un rejeton
Quand, face à échafaud, hurle soudain Danton :
« Montrez ma tête au peuple, elle en valait la peine ».

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS