Poème 'Dernières teintes d’espoir' de korobesse

Accueil > Les membres > Page de poésie de korobesse > Dernières teintes d’espoir

Dernières teintes d’espoir

korobesse

Le souffle langoureux de ce jardin d’automne
Escorté par le vent au grés de son courant…
A ta robe s’enroule, à ton cou s’abandonne
Pour mieux te rappeler les fleurs de tes vingt ans.

Leurs parfums est amers, leurs odeurs vénéneuses,
Perfidie de ce temps qui ne reviendra plus.
Ils évoquent tes ans en vagues vaporeuses,
Tes ivresse fanées sur tes roses déchues.

Pas de larmes pourtant, n’attriste pas tes yeux.
Si tu sais écouter tu entendras l’aveu
De ce jardin vivant malgré les apparences.

Lui aussi a vieilli, en est-il moins beau?
Il doit rester pour toi la dernière espérance
Comme un feu toujours vif ranime le flambeau.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS