Poème 'Du ciel profond' de ATOS

Du ciel profond

ATOS

Épaule contre pôle,
on traverse une nuit dans son instant.
Les nuages en besace,
on prend le chaland de son temps.
Un éclair en fanal,
on ouvre doucement le ciel qu’on se tend.
On verse une peine dans un charme,
et on poursuit le firmament.
Un pôle sur une épaule et dans tes yeux,
un continent.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS