Poème 'Du dedans' de Paul ÉLUARD dans 'Poésie et vérité'

Du dedans

Paul ÉLUARD
Recueil : "Poésie et vérité"

Premier commandement du vent
La pluie enveloppe le jour
Premier signal d’avoir à tendre
La voile claire à nos yeux

Au front d’une seule maison
Au flanc de la muraille tendre
Au sein d’une serre endormie
Nous fixons un feu velouté

Dehors la terre se dégrade
Dehors la tanière des morts
S’écroule et glisse dans la boue

Une rose écorchée bleuit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sphéro-ludique
    ----------------------

    Frappant le ballon face au vent,
    Les attaquants font de leur mieux ;
    Mais le terrain est trop mouvant,
    Aussi, rien n'est clair à leurs yeux.

    La cage est-elle une maison ?
    Le gardien, peut-on le surprendre ?
    Combien a coûté ce gazon ?
    (Peut-être qu'il n'est pas à vendre).

    À la fin, le jeu se dégrade
    Du fait que notre espoir est mort ;
    Bordeaux est plus dur que Belgrade,
    Mais les Parisiens sont plus forts.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto