Poème 'En mer' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

En mer

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

À ma petite Marie-Jeanne.

L’océan roule en paix sa houle souveraine,
Où, mobile, se joue un reflet de ciel clair :
Et, les ailes au vent, comme un oiseau de l’air,
Notre steamer géant y plonge sa carène.

Le soleil radieux s’enfonce dans la mer,
Dorant l’immensité de sa splendeur sereine ;
Sur les flots monte au loin comme un chant de sirène…
Et pourtant, sur ma lèvre erre un sourire amer.

Le spectacle est charmant, féerique, unique au monde ;
Mais j’aime mieux les soirs où l’âpre bise gronde
Et dans les grands huniers jette son cri strident ;

Ah ! c’est qu’il est trop lent le vaisseau qui m’enlève,
Et que je vois là-bas, loin là-bas, dans mon rêve,
Un doux berceau béni qu’on berce en m’attendant.

(1880)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Louis-Honoré FRÉCHETTE

Portait de Louis-Honoré FRÉCHETTE

Louis-Honoré Fréchette (16 novembre 1839 – 31 mai 1908), poète, dramaturge, écrivain et homme politique, est né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Québec, Canada. Bien que son père, entrepreneur, soit analphabète, il étudie sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes. De 1854 à 1860, il fait ses études... [Lire la suite]

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS