Poème 'Gordes, à m’est avis que je suis éveillé' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Gordes, à m’est avis que je suis éveillé

Gordes, à m’est avis que je suis éveillé

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Gordes, il m’est avis que je suis éveillé,
Comme un qui tout ému d’un effroyable songe
Se réveille en sursaut et par le lit s’allonge,
S’émerveillant d’avoir si longtemps sommeillé.

Roger devint ainsi (ce crois-je) émerveillé :
Et crois que tout ainsi la vergogne me ronge,
Comme lui, quand il eut découvert le mensonge
Du fard magicien qui l’avait aveuglé.

Et comme lui aussi je veux changer de style,
Pour vivre désormais au sein de Logistille,
Qui des coeurs langoureux est le commun support.

Sus donc, Gordes, sus donc, à la voile, à la rame,
Fuyons, gagnons le haut, je vois la belle Dame
Qui d’un heureux signal nous appelle à son port.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sagesse porcine
    --------------------

    Un très vieux porc, par sagesse éveillé,
    Se laisse aller à d’incroyables songes ;
    Que sur le flanc dans l’herbage il s’allonge,
    Ou qu’il promène un air ensommeillé,

    De trois soleils il est émerveillé :
    Soleil d’antan, que l’oubli toujours ronge ;
    Soleil futur, aux pouvoirs de mensonge ;
    Soleil du jour, le seul vrai conseiller.

    Cet animal n’a pas vraiment de style ;
    À des anciens, il l’emprunte, docile,
    Dont les travaux lui servent de support.

    Or, certains jours, traînant la jambe, il rame,
    Car des soleils rend paresseux la flamme ;
    -- Oui, ce vieillard a ce travers (de porc).

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto