Poème 'Heureux celui qui peut longtemps suivre la guerre' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Heureux celui qui peut longtemps suivre la guerre

Heureux celui qui peut longtemps suivre la guerre

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Heureux celui qui peut longtemps suivre la guerre
Sans mort, ou sans blessure, ou sans longue prison !
Heureux qui longuement vit hors de sa maison
Sans dépendre son bien ou sans vendre sa terre !

Heureux qui peut en cour quelque faveur acquerre
Sans crainte de l’envie ou de quelque traïson !
Heureux qui peut longtemps sans danger de poison
Jouir d’un chapeau rouge ou des clefs de saint Pierre !

Heureux qui sans péril peut la mer fréquenter !
Heureux qui sans procès le palais peut hanter !
Heureux qui peut sans mal vivre l’âge d’un homme !

Heureux qui sans souci peut garder son trésor,
Sa femme sans soupçon, et plus heureux encor
Qui a pu sans peler vivre trois ans à Rome !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Muraille de Slim
    ------------------

    Slim est une légende, et ne s’en soucie guère ;
    Maître Cattaneo, voici bien des saisons,
    Dessina ce bonhomme et sa belle maison
    Qu’il déserte souvent pour de lointaines terres.

    Car jamais un héros ne pousse en une serre,
    Et les albums de Slim, quand nous les relisons,
    Montrent comment il va, plein d’usage et raison,
    Accomplir ici-bas son parcours solitaire.

    Or, peut-il sans péril la plage fréquenter ?
    Et peut-il sans procès une nef inventer ?
    Il le peut, mes amis, ce Slim est un grand homme!

    Si de son odyssée il rapporte un trésor,
    Sa gratitude ira (qui lui donnerait tort?)
    Plus à Cattaneo qu’à l’évêque de Rome.

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto