Poème 'Inquisition' de ATOS

Inquisition

ATOS

Un loin silence marche dans l’obscurité.
C’est grand messe qui sonne !
Elle te rend tes enfants.

Candélabres d’archanges en l’ineffable.
Petite histoire de herses et de croix,
de grille et de sang, de voile et de porte.

C’est grand messe qui parle !
elle compte les absents.

Petite histoire de feu, d’enfer et de bois
d’hommes noirs, de jardin, de charrette,
de cloîtres, de crimes et de lois.

Loin silence tourne une plaie dans les serrures
palabres de fous sous des ogives de marbre
C’est grand messe qui aveugle tes enfants.

Petite histoire de spectres, d’évêques et de rois,
de bûchers, de père, de femmes et de chair,
Loin silence replie sa robe brûlée de sang.

Giovanni Battista Piranesi, dit Le Piranèse - Les prisons imaginaires (extrait)

Giovanni Battista Piranesi, dit Le Piranèse - Les prisons imaginaires (extrait)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS