Poème 'Prince des joies défendues' de Victor SEGALEN dans 'Stèles (du Milieu)'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor SEGALEN > Prince des joies défendues

Prince des joies défendues

Victor SEGALEN
Recueil : "Stèles (du Milieu)"

Prince, ô Prince des joies défendues entendez-vous pas ce qu’on chante autour de vous ? « Les quatre coursiers trottent, les rênes flottent : quitter le mal pour le bien serait un nouveau délice ! »

Prince, ô Prince, votre perte est dénoncée. Songez à l’Empire ! Songez à vous !

o

Le Prince dit : Assez. Mauvais augures ! Je suis à l’Empire ce que le Soleil est au Ciel. Et qui donc s’en irait le dépendre ? Quand il tombera, moi aussi.

Mon trône est plus lourd que les Cinq Monts gardiens : il est couché sur les cinq plaisirs et le sixième. Viennent les hordes : on les réjouira.

L’Empire des joies défendues n’a pas de déclin.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Prince hédoniste
    --------------------

    Un prince est-il heureux dans les plaisirs barbares ?
    La vestale l'incite à savourer le bien
    Au nom de l'exotisme ; avis épicurien
    Qui vante la vertu, au motif qu'elle est rare.

    « Mais, quand le soleil brille, est-il besoin d'un phare ?
    J'ai mon code moral, et l'Empire a le sien :
    Et nous aurons recours à nos anges gardiens
    Si le soleil, demain, mourait sans crier gare. »

    Du midi, du ponant et du désert liquide
    Sont venus à la Cour ceux que le plaisir guide :
    Ainsi que vient l'abeille en un champ de pollen.

    Aux avertissements de la sage vestale,
    Le prince a répondu : « Cette fête orientale
    N'aura point de déclin, nous promet Segalen ».

  2. Dragon barbare
    ----------

    Ce n’est pas un crapaud,c’est le Dragon Barbare,
    Il est un peu secret, nul ne sait d’où il vient ;
    C’est, pour certains auteurs, un reptile martien
    Égaré sous nos cieux (la chose est plutôt rare).

    Au temps de sa jeunesse, il s’occupait d’un phare,
    Un emploi monotone, il s’en acquittait bien ;
    Mais on fait maintenant des phares sans gardiens,
    Et le brave dragon fut surveillant d’un square.

    Il n’est pas agressif, il est presque timide,
    Son coeur est sans reproche et son âme est limpide ;
    Ainsi que son esprit, qui n’a rien de retors.

    Ira-t-il retrouver sa planète natale,
    Dont Segalen nous dit que la faune est brutale?
    Si tu sais la réponse, apprends-la-nous, Victor.

  3. Dragon barbare === retouche
    ----------

    Ce n’est pas un crapaud, c’est le Dragon Barbare,
    Il est un peu secret, nul ne sait d’où il vient ;
    C’est, pour certains auteurs, un reptile martien
    Égaré sous nos cieux (la chose est plutôt rare).

    Au temps de sa jeunesse, il s’occupait d’un phare,
    Un emploi monotone, il s’en acquittait bien ;
    Mais on fait maintenant des phares sans gardiens,
    Et le brave dragon fut surveillant d’un square.

    Il n’est pas agressif, il est presque timide,
    Son coeur est sans reproche et son âme est limpide ;
    Ainsi que son esprit, qui n’a rien de retors.

    Ira-t-il retrouver sa planète natale,
    Dont Segalen nous dit que la faune est brutale?
    Si tu sais la réponse, apprends-la-nous,

  4. dragon suite et fin === apprends-la-nous, Victor.

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS