Poème 'Prince des joies défendues' de Victor SEGALEN dans 'Stèles (du Milieu)'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor SEGALEN > Prince des joies défendues

Prince des joies défendues

Victor SEGALEN
Recueil : "Stèles (du Milieu)"

Prince, ô Prince des joies défendues entendez-vous pas ce qu’on chante autour de vous ? « Les quatre coursiers trottent, les rênes flottent : quitter le mal pour le bien serait un nouveau délice ! »

Prince, ô Prince, votre perte est dénoncée. Songez à l’Empire ! Songez à vous !

o

Le Prince dit : Assez. Mauvais augures ! Je suis à l’Empire ce que le Soleil est au Ciel. Et qui donc s’en irait le dépendre ? Quand il tombera, moi aussi.

Mon trône est plus lourd que les Cinq Monts gardiens : il est couché sur les cinq plaisirs et le sixième. Viennent les hordes : on les réjouira.

L’Empire des joies défendues n’a pas de déclin.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Prince hédoniste
    --------------------

    Un prince est-il heureux dans les plaisirs barbares ?
    La vestale l'incite à savourer le bien
    Au nom de l'exotisme ; avis épicurien
    Qui vante la vertu, au motif qu'elle est rare.

    « Mais, quand le soleil brille, est-il besoin d'un phare ?
    J'ai mon code moral, et l'Empire a le sien :
    Et nous aurons recours à nos anges gardiens
    Si le soleil, demain, mourait sans crier gare. »

    Du midi, du ponant et du désert liquide
    Sont venus à la Cour ceux que le plaisir guide :
    Ainsi que vient l'abeille en un champ de pollen.

    Aux avertissements de la sage vestale,
    Le prince a répondu : « Cette fête orientale
    N'aura point de déclin, nous promet Segalen ».

Rédiger un commentaire

Victor SEGALEN

Portait de Victor SEGALEN

Victor Segalen, né à Brest le 14 janvier 1878, mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un poète, et aussi médecin de marine, ethnographe et archéologue français. Après des études de médecine à l’École du service de santé des armées de Bordeaux, Victor Segalen est affecté en Polynésie française. Il n’aime pas la... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto