Poème 'J’ai l’âme lasse' de Renée VIVIEN dans 'Études et préludes'

J’ai l’âme lasse

Renée VIVIEN
Recueil : "Études et préludes"

J’ai l’âme lasse du destin
Et je ne veux plus voir le monde
Qu’à travers le voile divin
De tes pâles cheveux de blonde.

Sur mon front, haï des sommeils
Et que le délire importune,
Répands tes doux cheveux, pareils
A des rayons de clair de lune.

Puisque le passé pleure seul
Parmi les félicités brèves,
Fais de tes cheveux le linceul
Afin d’ensevelir mes rêves.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sagesse des carnivores
    ---------------------------

    Fort satisfaits de leur destin,
    Ils gouvernent leur petit monde
    Baignant dans le fumet divin
    Des proies dont la fourrure est blonde.

    Dormant d’un paisible sommeil,
    Loin de la fringale importune,
    Ils rêvent de moutons pareils
    À de blancs animaux de lune.

    Un carnivore aime être seul ;
    Bien que la vie lui semble brève,
    Il sait qu’il aura pour linceul
    Sa peau qu’il entretient sans trêve.

Rédiger un commentaire

Renée VIVIEN

Portait de Renée VIVIEN

Renée Vivien, née Pauline Mary Tarn le 11 juin 1877 à Londres et morte le 18 novembre 1909 à Paris, surnommée « Sapho 1900 », est une poétesse britannique de langue française du courant parnassien de la Belle Époque. Renée Vivien était la fille d’une mère américaine et d’un père britannique fortuné qui mourut en 1886,... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto