Poème 'Je penserai plutôt la mer non variable' de Marc PAPILLON DE LASPHRISE dans 'L'Amour passionnée de Noémie'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Marc PAPILLON DE LASPHRISE > Je penserai plutôt la mer non variable

Je penserai plutôt la mer non variable

Marc PAPILLON DE LASPHRISE
Recueil : "L'Amour passionnée de Noémie"

Je penserai plutôt la mer non variable,
Le beau printemps sans fleurs, le mois d’août sans moissons,
Le froidureux hiver sans neige, sans glaçons,
Et le pauvre idiot avisément croyable.

Je penserai plutôt le bonheur abhorrable,
L’automne sans fruitage, et sans nulles boissons,
Le monde sans envie, et la mer sans poissons,
Que je pensasse en rien son dire véritable.

Jamais plus faussement nul ne fut accusé,
Ni l’honneur de Suzanne à grand tort méprisé.
Ha ! langue serpentine envers tous venimeuse !

Punis, mon Dieu, punis ce menteur inconstant,
Brise, accable son chef de ton foudre éclatant,
Pour apprendre à blâmer la beauté vertueuse.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Marc PAPILLON DE LASPHRISE

Portait de Marc PAPILLON DE LASPHRISE

Marc Papillon, seigneur de Lasphrise, dit aussi le Capitaine Lasphrise et parfois nommé Marc de Papillon, né près d’Amboise vers 1555 et mort vers 1599, est un poète baroque satirique et érotique français. Marc nait dans le petit fief familial de Lasphrise, dont il prendra le nom. Il tente l’aventure militaire et ses faits... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto