Poème 'Je voudrais bien, pour m’ôter de misère' de Marc PAPILLON DE LASPHRISE dans 'Les Amours de Théophile'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Marc PAPILLON DE LASPHRISE > Je voudrais bien, pour m’ôter de misère

Je voudrais bien, pour m’ôter de misère

Marc PAPILLON DE LASPHRISE
Recueil : "Les Amours de Théophile"

Je voudrais bien, pour m’ôter de misère,
Baiser ton oeil – bel Astre flamboyant.
Je voudrais bien de ton poil ondoyant
Nouer un noeud qui ne se pût défaire,

Je voudrais bien ta bonne grâce attraire,
Pour me jouer un jour à bon esciant,
Je voudrais bien manier ce friant :
Aux appétits de mon désir contraire.

Je voudrais bien faire encore bien plus,
Défendre nu le beau flux et reflux
De ta mer douce où l’Amour est Pilote.

Je voudrais bien y être bien ancré,
Et puis après ayant le vent à gré,
Je voudrais bien périr en cette flotte.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ambivalence
    -----------------

    Amour est tantôt misère
    Et tantôt jeu flamboyant ;
    Soit ferme, ou soit ondoyant,
    Toujours à faire et défaire.

    Sa démarche est arbitraire,
    Son regard est chatoyant ;
    Il progresse en louvoyant
    D'une chose à son contraire.

    Il aime que je sois nu ;
    Il me préfère vêtu
    Et même, accoutré de bottes.

    Il goûte le bleu du ciel,
    Mais il fait bien mieux son miel
    Des jours où tombe la flotte.

Rédiger un commentaire

Marc PAPILLON DE LASPHRISE

Portait de Marc PAPILLON DE LASPHRISE

Marc Papillon, seigneur de Lasphrise, dit aussi le Capitaine Lasphrise et parfois nommé Marc de Papillon, né près d’Amboise vers 1555 et mort vers 1599, est un poète baroque satirique et érotique français. Marc nait dans le petit fief familial de Lasphrise, dont il prendra le nom. Il tente l’aventure militaire et ses faits... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto