Poème 'L’antique cité' de Hamid54

L’antique cité

Hamid54

Aux contours d’un logis, aussi morne soit-il.
Aux sillons d’une rue, et ça, depuis les âges,
Que foulèrent, les pas de nos vétérans sages.
Elle charme toujours l’esprit et l’œil subtil.

Vit mourir sous ses cieux, moult générations.
Cette cité antique aux vestiges qui disent,
Les faits des lignages, qui, sans cesse construisent,
L’avenir, l’histoire, au fil des successions.

A la lisière, un bois régnant en symphonie,
Ses vallons et sommets, lesquels au cours des ans,
N’ont jamais arrêté d’épandre l’harmonie.

La mémoire clame une chanson infinie,
Aux gloires des aïeuls, quand, montent des néants,
Leurs éloignés concepts en juste litanie.
________________
Images et Sensations – COPYRIGHT©
ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS