Poème 'La bonne adresse' de ATOS

La bonne adresse

ATOS

Dans l’errance de tes heures
il y parfois dans le clos de ton cœur
une étrange chose sans regard
qui murmure à l’oreille de ta peur
qu’il ne saurait être plus grand malheur
que cet instant dans lequel tu demeures.

Cette chose s’est enfermée dans ton cœur
La peur, sa fidèle, en ce royaume, l’a suivi.

La chose détient toujours ceux qui la servent en ami.

Elle est bien aveugle à ta vie
et, pour ton malheur, elle s’en nourrit.

Ne cède jamais à la détresse de ton cœur
qui, par insuffisance d’esprit,
maudit toutes tes heures
et fait entrer en toi deux ennemies.
Vois comme elle se hâte d’étouffer le vrai
sous quelques cendres de ta vie.

Si elle ferme les portes de ton cœur
c’est pour mieux vous garder dans sa nuit.

La peur prête toujours son oreille à la haine
et c’est elle, en fait, qui la conduit.

A toute heure , adresse ton cœur à la sagesse
depuis long temps elle sait comment tenir un bon logis.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS