Poème 'La décharge' de ATOS

La décharge

ATOS

A la décharge de l’humanité,
une main ratisse les restes qu’elle espère encore pouvoir sauver.
Et si cette main fouille et tremble dans cette lie profonde
que le temps ne cesse de consommer
c’est qu’elle espère
dans cette gangue de boue,
dans cette langue de fioul,
dans cette fange de papiers froissés,
elle espère trouver une chose.
Une chose qui par sa seule présence reniera l’abandon de ce bien dans lequel nous avons sombré.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS