Poème 'La pierre, le sable et le lierre' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > La pierre, le sable et le lierre

La pierre, le sable et le lierre

ATOS

J’aimerais croire qu’une maison se souviendra de moi.
Quatre murs qui garderaient le parfum de mon passé.
Un seuil de pierre sur lequel je me serai arrêtée,
Avant de refermer le dernier volet.
Un coin de pierre, de sable et de lierre,
Assoupi sur la lande dans les bras du Grand Bé.
Des lunes et des étés passeraient.
Que le ressac bénisse à jamais ce rocher !
Pas de ciel,
Mais le bruit d’un vieil escalier.
Pas de nom,
Mais une fleur et un coeur sur une poutre gravés.
J’aimerai qu’un chemin retienne le bruit de mon pas,
l’écho de ta voix.

J’aimerais que rien ne vienne déranger le sommeil
De cette maison où nous nous sommes aimées.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS