Poème 'La veillée' de ATOS

La veillée

ATOS

L’heure est sombre dans le récit de la nuit.
Là, le silence est en esprit.

La main parcourt le velours du songe.
Le bras se brise à vouloir rompre le miroir de l’ennui.

La tête soupire et se penche.
Elle verse un peu de flamme sur cet écrit.

Un monde entre dans le rêve.
L’heure vagabonde et découvre son récit.

La nuit s’allonge dans mon esprit.
Mon front se pose dans sa main
Et je sombre dans le songe.

L’heure passe dans mon bruit
L’ennui s’échappe de la nuit.
Une lumière entre dans l’esprit.

Extrait du recueil « Ynys Avallach »,
Les éditions du Littéraire – La bibliothèque de Babel
juin 2014 – ISBN-13 : 978-2919318223

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS