Poème 'L’absence' de marisolle

L’absence

marisolle

Loin de moi, dans un autre univers,

une autre galaxie peut-être,

vous vous êtes enfui.

Fantôme sans présence,

je vous cherche en vain.

Je n’ai devant moi que le vide

sans fin, insondable,

d’une absence, finitude grise,

chagrin inconsolable, dérive

et je m’ensevelis dans le sable

de l’inconscience infinie.

Je me réveillerai peut-être

demain, jour de soleil,

jour de joie, où de l’enfer,

enfin, vous me reviendrez

tout neuf et tout brillant

dans votre armure dorée.

Je vous tendrai les mains

et vous les prendrez

pour ne jamais plus

me quitter.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. J'aime vos poemes, ils sont baignés d'une exquise saveur qui les rends merveilleux tant pour l'âme que pour l'esprit

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS