Poème 'Dialogue de sourds' de marisolle

Dialogue de sourds

marisolle

Voilà, voilà, voilà, dit-il en soupirant.
Effectivement, je n’eus pas dit mieux, dit l’autre en s’étirant.
Que dites-vous donc ? s’écria le premier, dans un souffle d’asthmatique !
Voilà ! Oui, c’est bien ainsi que je l’entends.
Vous l’entendez, c’est très bien, mais qu’en dites-vous donc ?
Donc, je ne sais, je l’avais gardé en vain, en un souffle vaguement divin.
Divin, divan, tout cela sont des histoires sans queue ni tête !
Tête, tête de quoi déjà ?
Tête à claques, tête de bois, tête à queue, c’est chou vert et vert chou !
Mais c’est bien joli, tout ça. De quoi parlions-nous déjà ?
Divindivan, je crois, Ivan dit vente-t-il aujourd’hui ?
Vend-il et combien ?
Combien de quoi ?
De divins ou de divans ?
Divins quoi ?
Divins divans !
Vans, vains, vin, viens, viens donc danser avec moi !
Qui a dit ça ?
Je ne sais, qui a dit quoi ?
Quoi, coi, coin-coin !
Point !!

Poème préféré des membres

IVA et SahrlObscur ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. J'aimerais bien avoir un ami de ce genre. Car, alors je rirais á longueur de journée. Marisolle, hmmua je t'aime et ta poésie. Chui pas pervers, c ma façon.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS