Poème 'Le marché aux âmes' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Le marché aux âmes

Le marché aux âmes

marisolle

C’matin, j’suis allé

au marché aux âmes.

pour m’en ach’ter

une nouvelle.

la mienne était trop vieille

et toute usée.

Mais l’marchand,

l’était pas honnête,

alors j’lui ai filé

une avoinée.

Il m’en a sorti

une toute neuve

qu’était toute belle

et pas usée.

On aurait dit

une étoile tombée du ciel

comme un diamant

qu’on aurait taillé.

Mais la vieille âme

voulait pas s’en aller,

elle pleurait

alors j’lui ai expliqué

qu’elle irait au paradis

des âmes,là ousque

l’soleil brille

toute la journée.

J’suis fier à présent,

j’me balade avec

ma nouvelle âme,

j’lai accroché à

ma boutonnière

pour qu’tout l’ monde

la voie.

Mais c’est drôle,

les gens,

y s’rtournent même pas

on dirait qu’y la voit pas.

J’sui r’tourné chez l’marchand

pour lui r’mettre une avoinée

mais avant qu’jai eu l’temps,

il m’a expliqué

qu’une âme comme la mienne,

elle est quelque part en moi

et c’est pour ça qu’on la voit pas.

Alors j’me balade maint’nant

avec l’air d’en avoir deux

et j’dis aux gens :

r’gardez-moi, j’suis tout neuf.

Mais y rigolent et m’prennent

pour un fou.

Maint’nant, mon âme

me montr’ l’chemin

et c’est ça qu’est bien

un vrai guide Michelin !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS