Poème 'L’arbre à dates' de marisolle

L’arbre à dates

marisolle

Il était une fois un arbre dans la forêt. Je sais vous allez me dire qu’un arbre dans une forêt n’a rien pour surprendre.
Vous croyez ? Eh bien, celui-ci était extraordinaire : on l’appelait l’arbre à dates. Mais non, je n’ai pas fait de fautes. J’ai dit l’arbre à dates et non l’arbre à dattes, le dattier, quoi !
Vous ne me croyez pas ? Pourtant, il existe quelque part entre Nulle Part et Ailleurs. Ca ne fait rien si vous ne connaissez pas. C’est Loin d’Ici.
A quoi ça sert ? Mais à vous fournir des Dates ! Des dattes ? Non des D A T E S. Le jour et le mois par exemple.
Pour quoi faire ?
Je ne sais pas, moi. Si vous avez un rendez-vous par exemple ou si vous ne savez pas quelle date choisir. Il vous tire d’embarras.
Et on fait comment pour choisir une date ?
Vous allez près de lui et sur ses branches, pareilles à des fruits, il porte des dates.
Et ça se cueille ces machins-là.
Oui, mais il faut faire attention : on ne peut cueillir qu’une date à la fois ; car si on se trompe, on n’a plus aucune chance de revenir en arrière.
Ben dites, c’est compliqué.
Non, c’est une manière de savoir faire ou être comme vous voulez.
Alors dites voir, montrez-moi :
Eh bien je voudrais un rendez-vous avec un ami le 10 octobre de cette année : alors je vais près de l’arbre, et je cueille la date.
C’est tout.
Oui.
Mais votre ami, là, comment saura-t-il qu’il a rendez-vous avec vous ?
Mon ami viendra aussi aujourd’hui consulter l’arbre à dates et il verra une place vide, alors il regardera la marque que la date a laissé.
Parce qu’il reste des marques ?
Ben oui, comment voulez-vous qu’on fasse sinon ?
Alors, votre ami, là, il va voir la marque et après ?
Quand je cueille la marque, je dessine une petite fleur sur la place.
Pourquoi ?
C’est une sorte de code : une fleur, ça veut dire : je viens chez toi.
Mais si vous voulez qu’il vienne chez vous ?
Alors, là, je dessine une maison.
Ca n’irait pas plus vite avec le téléphone ?
Vous me décevez, ma chère. Vous trouvez de la poésie dans le téléphone ?
Excusez-moi. Alors, votre ami là, s’il n’est pas disponible ce jour-là ?
Il cueillera une autre date et marquera la place d’une fleur ou d’une maison.
Mais comment saurez-vous ?
Je viens tous les jours à l’arbre à dates !
Et votre ami aussi ?
Oui.
C’est une grosse perte de temps.
Vous trouvez ? Nous nous trouvons que c’est amusant.
Mais la vie, ce n’est pas fait pour s’amuser !
Ah vous trouvez ? il y a tant et tant de malheurs dans le monde que nous avons le devoir de mettre de la joie, de la poésie si nous pouvons.
Mais si un étranger cueille votre date ?
Ce n’est pas possible : notre arbre aux dates est invisible aux autres.
Mais les autres, ils ont aussi des arbres à date ?
Tout le monde peut avoir son arbre à dates : il suffit de le vouloir.
Vous pouvez dire mais moi, je préfère le téléphone.
Chacun son truc !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS