Poème 'L’ogre européen' de marisolle

L’ogre européen

marisolle

L’ogre européen a pris la Grèce

dans ses mains.

Le monstre a serré, serré,

et tout le monde s’est senti

étouffé, exsangue et sans forces.

Autour, la colère grondait,

mais que peut-on faire

contre un ogre ?

Surtout que celui-là

a de nombreuses têtes

dans lesquelles les mauvaises

idées germent, grandissent

et deviennent tellement terribles,

que son pouvoir est immense.

Alors, nous le regardons

pleurant et rageant,

mais nous sommes si petits,

tellement insignifiants

que l’ogre toujours gagne

car ses exactions ne sont

pas spectacle !

Discrètes et sales,

elles étranglent les plus faibles,

les plus misérables,

ceux qui plient le col,

ceux qui creusent la terre,

qui sillonnent la mer,

les sans-fric, les sans-rien,

indigents sans espoir,

un moment, un moment seulement,

ils ont cru qu’enfin ils gagneraient.

C’était mal connaître l’ogre

qui lui, n’a aucune pitié.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. J'aime beaucoup le texte et son thème qui n'est pas facile à aborder.Merci.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS