Poème 'L’ardu Sonnet' de Maninred

L’ardu Sonnet

Maninred

Le sonnet, mon très cher, ne peut qu’être classique,
Aux lois de la métrique il doit se prosterner,
Pour lors que le lecteur apprenne à discerner
Où se trouve l’esprit sur la douce musique.

En célébrant Ronsard et sa plume artistique,
Son rythme, son tempo, bien loin de lanterner
Imitent le lampyre et voudraient gouverner
Et les nuits et les peurs d’une lueur magique.

Choyez la prosodie en phonèmes plaisants,
Harmonisez la rime au goût de votre Muse,
Allégez par des fleurs le dommage des ans,

Nimbez d’allégories les vers, qu’on s’en amuse.
Gardons un peu de sel pour l’ultime minute,
En dernier vers ici : l’acrostiche est la chute.

Poème préféré des membres

FAB a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bravo !!! La chute est géniale !
    Merci :)

  2. Venir au monde PdP 12-8-13 pour E.
    -------------------

    Tu veux savoir comment un sonnet vient au monde,
    Mais je n’ose répondre à ta curiosité ;
    L’antre peut décevoir, une fois visité,
    Ainsi que la cuisine, en recettes féconde.

    Or, si tu insistais pour que je te réponde,
    Je dirais : « Ça commence, en toute humilité,
    Par la capture en soi d’un grain de vérité,
    D’un éclair au miroir ou d’un reflet dans l’onde.

    Examiner alors comment sera la chute,
    Dernier vers sur lequel plus d’un rédacteur bute,
    Mais on est rassuré, une fois qu’on la tient.

    Et les derniers détails ne sont que babillage
    Pour donner à cette oeuvre un semblant d’habillage ;
    Voilà, j’ai terminé, ce sonnet est le tien » .

  3. Merci Cochonficius., joli sonnet seul bémol "curiosité" (5 syllabes avec la diérèse) . Mais on s'en fout puisque la poésie change... Bonne journée.

  4. Merci FAB content qu'elle vous plaise. Bonne journée.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS