Poème 'Le Godemichet de la gloire' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies libertines'

Le Godemichet de la gloire

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies libertines"

Un vit, sur la place Vendôme,
Gamahuché par l’aquilon,
Décalotte son large dôme,
Ayant pour gland Napoléon.
Veuve de son fouteur, la Gloire,
La nuit, dans son con souverain,
Enfonce – tirage illusoire ! –
Ce grand godemichet d’airain…

Vidua et orbata

Madame la Gloire ne pouvant plus combler l’abîme de son veuvage, vient de faire appel à la sensibilité de MM. les membres de l’assemblée de Versailles, lesquels l’ont renvoyée à Courbet, d’Ornans, maître peintre, condamné à rafistoler et redresser l’engin phallique de la dite dame, méchamment mis en capilotade par la Commune.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ambicigogne
    ----------

    Voir une ambicigogne est présage de gloire,
    De sa noble présence est le jour embelli ;
    Dans un savant traité par Aristote écrit,
    On voit de cet oiseau la fidèle mémoire.

    Son cri dans la bataille annonce la victoire,
    Et le connaissent bien les soldats aguerris ;
    Le roi l’entend aussi dans son jardin fleuri,
    Commémorant pour lui des exploits méritoires.

    On dit qu’elle comprend le langage divin
    Et celui du Tibet, qui du ciel est voisin :
    C’est ce que nous a dit le duc de Cachemire.

    De vous avoir ici, c’est un honneur pour nous,
    Ambicigogne, un ange est moins sacré que vous ;
    Ayez une pensée pour ceux qui vous admirent.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS