Poème 'Le pinson' de Rosemonde GÉRARD ROSTAND dans 'Les Pipeaux'

Le pinson

Rosemonde GÉRARD ROSTAND
Recueil : "Les Pipeaux"

À qui parle-t-il, le pinson,
Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… »
À la journée ? à la saison ?
Au cœur d’or de la marguerite ?

Veut-il dire qu’on a raison
De prendre l’instant qui palpite ?
À qui parle-t-il, le pinson,
Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… »

Est-ce la mort dans le buisson,
Ou l’amour, qui conduit le rite ?
Vers qui lance-t-il cette invite ?
Est-ce à quelqu’un de la maison…
À qui parle-t-il, le pinson ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Pinson, moineau, merle chanteur,
    Sous les nuages qui vont vite,
    De charmants petits enchanteurs
    Disant leurs rimes favorites.

    Ils sont les fort brillants auteurs
    D'oeuvres qui ne sont pas écrites
    Pinson, moineau, merle chanteur,
    Sous les nuages qui vont vite...

    Est-il véridique, ou menteur,
    Le chant de ces petits ermites ?
    Ou disent-ils des mots sans suite
    Que l'air emporte avec lenteur ?
    Pinson, moineau, merle chanteur.

Rédiger un commentaire

Rosemonde GÉRARD ROSTAND

Portait de Rosemonde GÉRARD ROSTAND

Louise-Rose-Étiennette Gérard, dite Rosemonde Gérard, poétesse française, est née le 5 avril 1866 à Paris où elle est morte le 5 juillet 1953.
Elle est la petite-fille du comte Étienne Maurice Gérard, héros de Wagram. Son parrain est le poète Leconte de Lisle et son tuteur Alexandre Dumas. Dodette était son surnom... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto