Poème 'Le souffle' de ATOS

Le souffle

ATOS

Une vie sans ombre et sans lumière,
Une vie comme ça pour le plaisir
D’être sans délices, sans malices et sans vices.
Une vie qui ne sert qu’à toi.
Comme ça.
Une vie bien à toi que l’autre ne t’envie pas.
Même dealer, mille douleurs.
Une vie que tu as choisi mon ami.
Une longue plainte, l’écho de tes murmures
Dans le gouffre de tes délires, de tes plaisirs.
Une vie sans ombre et sans lumière.
Une vie sans effroi, au plus profond de l’ennui.

Une vie sans ombre et sans lumière,
Une vie comme ça pour le plaisir
D’être sans délices, sans malices et sans vices.
Une vie qui ne sert qu’à toi.
Comme ça.
Une vie bien à toi que l’autre ne t’envie pas.
Même dealer, mille douleurs.
Une vie que tu as choisi mon ami.
Une longue plainte, l’écho de tes murmures
Dans le gouffre de tes délires, de tes plaisirs.
Une vie sans ombre et sans lumière.
Une vie sans effroi, au plus profond de l’ennui.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS