Poème 'Les danses – danse slave' de Marie KRYSINSKA dans 'Rythmes pittoresques'

Les danses – danse slave

Marie KRYSINSKA
Recueil : "Rythmes pittoresques"

A Alphonse Humbert.

Heï! Heï! la jouvencelle
Aux yeux de ciel
A la tresse fleurie de rubans
Brillants
Heï! Heï! le rude gars
En << siermiega >>
Fleurant les folles herbes
Et le miel
Joignez vos mains
Heï! Heï!
Le ménétrier assis sur la table
Lance d’un geste large de semeur
Le rythme de la danse.
Et le violon chante comme un vieil air
De guerre
Puis rit aux éclats, rit comme un possédé
Et pleure ainsi qu’une âme oppressée
De trop tendres souvenirs,
De vains souhaits. . .
Mais non, c’est la danse
Heï! Heï!
Il ne faut pas qu’une étreinte vous enlace
Rude gars et belle jouvencelle
Heï! Heï!
D’un bras seulement
A sa taille lié
Emporte-la -
Comme une proie -
Rude gars
De l’autre, haut levé
Ainsi que pour un serment
Tiens ta << czapka >>
Heï! Heï!
Tandis qu’autour de vous dans la campagne plate
Se balancent les beaux blés nouveaux
Et qu’au cimetière voisin dorment les vieux Morts
Heï! Heï!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Marie KRYSINSKA

Portait de Marie KRYSINSKA

Marie Anastasie Vincentine Krysinska, née à Varsovie le 22 janvier 1845 et morte à Paris le 16 octobre 1908, est une poétesse française. Fille d’un avocat de Varsovie, Marie Krysinska de Lévila vient à Paris étudier au Conservatoire de musique, études qu’elle abandonne bientôt pour s’adonner à la littérature.... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS