Poème 'Midi – II – Les rocs' de Marie KRYSINSKA dans 'Rythmes pittoresques'

Midi – II – Les rocs

Marie KRYSINSKA
Recueil : "Rythmes pittoresques"

A Jules Guérin.

Vous êtes pareils aux cœurs fiers en détresse
O rocs! dressés au bords de cette mer implacable et tendre.
Bleue, comme l’oeil bleu des enfants: – tendre et implacable.
Quelles Résignations longues
Ont creusé le calme de vos grottes? -
Où dorment les pleurs stagnants dans les citernes. -
En quelles inconjurables Colères
Se sont heurtées vos poitrines?
Et confondues:
Chaos croulant
De chairs sanglantes et d’ossements noircis
Pour quels Refuges d’âmes harassées
Pour quels Refuges
Ces inexpugnables Châteaux
Posés sur vos fronts ainsi que des couronnes?
Pour quels Refuges ces Châteaux
Plus forts que le Temps!
Cités endormies
Sous l’aile arrêtée des Nuées!
Quel monstrueux Népenthés vous versa ce Rêve? Et quels souvenirs d’un Jadis
avant les Ages
Vous font cette attitude de stupeur?
Auprès de la mer – tendre et implacable?…
Monte-Carlo.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Marie KRYSINSKA

Portait de Marie KRYSINSKA

Marie Anastasie Vincentine Krysinska, née à Varsovie le 22 janvier 1845 et morte à Paris le 16 octobre 1908, est une poétesse française. Fille d’un avocat de Varsovie, Marie Krysinska de Lévila vient à Paris étudier au Conservatoire de musique, études qu’elle abandonne bientôt pour s’adonner à la littérature.... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS