Poème 'Les deux bonnes soeurs' de Charles BAUDELAIRE dans 'Les Fleurs du Mal'

Les deux bonnes soeurs

Charles BAUDELAIRE
Recueil : "Les Fleurs du Mal"

La Débauche et la Mort sont deux aimables filles,
Prodigues de baisers et riches de santé,
Dont le flanc toujours vierge et drapé de guenilles
Sous l’éternel labeur n’a jamais enfanté.

Au poète sinistre, ennemi des familles,
Favori de l’enfer, courtisan mal tenté,
Tombeaux et lupanars montrent sous leurs charmilles
Un lit que le remords n’a jamais fréquenté.

Et la bière et l’alcôve en blasphèmes fécondes
Nous offrent tour à tour, comme deux bonnes soeurs,
De terribles plaisirs et d’affreuses douceurs.

Quand veux-tu m’enterrer, Débauche aux bras immondes ?
Ô Mort, quand viendras-tu, sa rivale en attraits,
Sur ses myrtes infects enter tes noirs cyprès ?

Poème préféré des membres

ecnaida a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Deux bouviers
    -----------------

    Les gardiens des taureaux, ce sont deux joyeux drilles ;
    Du bel oiseau de sable, ils ont cette santé
    Qui permet d’arborer, sans façon, des guenilles
    Au milieu du terrain de sinople enchanté.

    Leurs bestiaux, c’est leur vie, c’est un peu leur famille ;
    Par les autres métiers, point ne seront tentés,
    Ils ne rejoindront pas le peuple qui fourmillle
    Matin, midi et soir, aux lieux trop fréquentés.

    Animaux et gardiens, dont j’ai fait le portrait,
    Par les beaux soirs d’été rivalisent d’attraits,
    Créant une atmosphère à nulle autre seconde :

    Car le taureau volant, ce prince de noirceur,
    Est bien capable aussi de charmantes douceurs,
    Et ses mots amusants font s’esclaffer le monde.

Rédiger un commentaire

Charles BAUDELAIRE

Portait de Charles BAUDELAIRE

Charles Pierre Baudelaire est un poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort le 31 août 1867 à Paris. Il est l’un des poètes les plus célèbres du XIXe siècle : en incluant la modernité comme motif poétique, il a rompu avec l’esthétique classique ; il est aussi celui qui a popularisé le poème en... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto