Poème 'Les dieux de l’Acropole' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Les dieux de l’Acropole

Les dieux de l’Acropole

Orange84

Des siècles sont lassés dessus la vieille ville,
Emportant les reliefs, au temps du souvenir;
Tous les vieux monuments s’efforcent de tenir
Face à l’assaut des coups que chaque année distille.

Athènes porte haut cette gloire tranquille,
Ce cœur de l’univers, planté comme un menhir
Et, quand le soleil meurt, quand le jour va finir,
Les pierres et la nuit commencent leur idylle.

Eux sont toujours debout comme autant de témoins,
Veillant jalousement et déployant leurs soins
Sur les vestiges nus, l’antique métropole.

Les voilà dans les cieux pareils à des géants,
lançant d’un ton vainqueur leurs mots tonitruants,
Eux les rois souverain, les dieux de l’Acropole.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS